Dégazages, déballastages ou rejets opérationnels

Le dégazage est l’opération qui consiste à débarrasser des cuves de carburant ou des cuves de pétrole brut, les gaz qui y subsistent une fois la cuve vidée. Dans un navire, la solution la plus pratique et la moins coûteuse consiste à dilater les gaz à la vapeur, à ventiler, à rincer la cuve avec de l’eau.

dégazage
Dégazage

Le déballastage est l’opération qui consiste à vider de son contenu un ballast, c’est-à-dire un réservoir que l’on peut remplir plus ou moins d’eau de manière à alourdir ou alléger un navire afin de lui donner une meilleure stabilité et une meilleure assiette.
Les cuves à carburant ou sur un pétrolier les cuves à pétrole brut, vides de leur contenu, constituent des ballasts naturels. Leur ballastage (remplissage) avec de l’eau rince les hydrocarbures et déchets qu’ils contiennent.

 

 


Dégazages et déballastages lorsqu’ils ont lieu en dehors des stations de retraitement ne peuvent aboutir à ce rejet d’hydrocarbure en mer produisant des traînées irisées lorsque la séparation des hydrocarbures à bord a été insuffisante.

Les dégazages et déballastages ne représentent qu’une partie des déversements opérationnels d’hydrocarbures.

Les rejets des résidus d’huiles et d’hydrocarbures impropres à la propulsion représentent la majeure partie des rejets volontaires. Ils concernent l’ensemble des navires. On distingue deux types de résidus : les eaux huileuses et les résidus de combustible. Les eaux huileuses de la cale sont pompées dans les puisards de la cale des machines vers des caisses à décanter. Elles sont ensuite filtrées et séparées par le séparateur 15 ppm. Si la concentration est supérieure, elles retournent dans des caisses à décanter. Les résidus de combustible (boues d’hydrocarbures) et huiles de moteur doivent être débarqués à terre, ou bien brûlés à bord (stockés dans une citerne appelée bac à slops sur les pétroliers).

En savoir plus

Prescriptions de l’OMI dans le document : Marpol 73-78* pour le lavage au pétrole brut, les citernes à ballasts séparés et les citernes à ballasts propres spécialisées, en vigueur depuis 1993


www.marees-noires.com