Définitions

Les définitions de la pollution des eaux, se focalisent principalement sur les déversements dus à l’homme. Elles excluent les suintements naturels d’hydrocarbures, les éruptions au fond des mers proche des côtes, les coulées de boue sur le talus continental, les apports de sédiment par les crues des fleuves. Les phénomènes naturels n’entrent pas dans le champ du mot pollution tel qu’il est utilisé ici.

L’océan mondial est l’objet de nombreuses pollutions directes en provenance des activités humaines qui s’exercent à sa surface, dans ses eaux et sur ses rives.

peche pibalour
Pêche pibaour

Les pollutions en route vers la mer

(Source : TRACQUI V. et al. Copains des mers)

Tout arrive à la mer : par l’eau : de leur source jusqu’à l’embouchure, rivières et fleuves reçoivent les eaux de pluie et emportent des tonnes de résidus ménagers, agricoles et industriels vers la mer. Les précieux estuaires où de nombreux poissons viennent se reproduire, sont les premiers touchés. Puis, par le jeu des courants et des marées, la vase empoisonnée est emportée vers le large... par l’air : les gaz et les poussières toxiques des fumées d’usines sont aussi emportés par le vent sur de grandes distances. Ils se déposent ensuite sur la mer, polluant le moindre recoin de l’océan...

En savoir plus

Tout arrive à la mer



 

Le transport maritime, la pêche, l’aquaculture, le tourisme, l’exploitation des sables et graviers, les forages sous-marins, les industries littorales, les activités de défense nationale... apportent des quantités plus ou moins grandes de rejets minéraux, organiques, chimiques ou radioactifs, sous des formes solides, liquides ou gazeuses.

fumée industrielle Fumée industrielle

Mais dans bien des régions côtières, ces déversements directs en mer ne représentent que des apports minimes par rapport aux pollutions provenant du réseau hydrographique et des mouvements de l’atmosphère. En effet, les fumées industrielles, automobiles et urbaines, les rejets ménagers, industriels et agricoles en rivière, finissent, pour une large part, en mer, après un parcours plus ou moins long.

En savoir plus

Pollution de l’eau : introduction de déchets industriels et institutionnels ou d’autres matières nocives ou nuisibles, en quantité suffisante pour entraîner une dégradation mesurable de la qualité de l’eau.
(Source : dictionnaire en ligne de Environnement Canada).

Pollution des mers : introduction par l’homme dans l’environnement
marin, directement ou non, de substances ou d’énergie générant des effets néfastes pour l’environnement ou susceptibles d’affecter la santé humaine, les activités halieutiques, les sites, les aménagements, l’utilisation de l’eau de mer.
(Source : Organisation Maritime Internationale).



www.marees-noires.com