Nettoyage des oiseaux et mammifères

Le nettoyage des oiseaux et des mammifères est une composante importante et très médiatisée lors de marées noires. Il a longtemps été plus un baume, pour la conscience des hommes qu’une opération de réel intérêt écologique, car peu de sujets survivaient plus de quelques jours au stress et aux dommages : de l’engluement, de l’intoxication par ingestion d’hydrocarbures et du nettoyage.

Mais les techniques et les produits de nettoyage ont été considérablement améliorés et affinés ces vingt dernières années. Il existe aujourd’hui des équipes spécialisées, capables d’intervenir très rapidement en n’importe quel point du monde, avec du matériel et des produits spécifiquement adaptés aux besoins. Les animaux ne sont plus relâchés aussitôt nettoyés mais placés dans des bassins de réaccoutumance à la prise de nourriture et à la nage. Ces cliniques spécialisées parviennent à sauver jusqu’aux deux tiers des individus souillés qui leur sont apportés.

En savoir plus

Sauvetage des animaux

 

Des études récentes ont jeté une ombre sur ce tableau positif, en faisant état de mortalités anormalement élevées chez les animaux nettoyés dans les mois suivant leur retour en milieu naturel. Affectés par la pollution, la capture, le nettoyage, les effets biologiques et physiologiques de l’inhalation et de l’ingestion d’hydrocarbures, certains des individus sauvés n’auraient plus les défenses nécessaires pour survivre dans la nature. Les chercheurs travaillent maintenant à suivre, de manière précise, le devenir des individus sauvés et à développer des procédures, produits et outils plus performants et moins stressants.

Mais la solution de loin la meilleure est d’éloigner au plus vite un maximum d’oiseaux et de mammifères des zones polluées. Des mouvements de personnes et d’embarcations, des bruits de moteurs, des sirènes, des fusées peuvent être employés à cet effet.

Des bouées effaroucheuses, largables depuis un bateau et émettant plusieurs dizaines de sons différents par séquences de 20 à 50 secondes ont été testées avec succès, sans amener d’accoutumance aussi rapidement que les autres techniques. Elles émettent des sons qui repoussent 85 % des oiseaux de mer dans un rayon de 800 mètres durant 3 jours consécutifs. C’est une bouée autonome qui peut dériver à l’intérieur d’une nappe de pétrole ou être ancrée devant un rivage contaminé. Elle peut être employée comme moyen de prévention là où il y a risque de déversement pouvant contaminer des oiseaux, comme sur une plate-forme pétrolière.

En savoir plus

Les laboratoires Yves Rocher, l’association CHENE (Centre d’Hébergement et d’Étude sur la Nature et l’Environnement) et l’industrie pétrolière française ont mis au point ensemble une machine à nettoyer les oiseaux et un shampoing non agressif.
Ce dispositif permet de traiter les animaux plus vite que le lavage manuel, ce qui semble, d’après certains centres de soins, réduire notablement le stress généré par les opérations
de lavage.

 


www.marees-noires.com